Archive for septembre, 2009

5

Le web chinois change de couleur pour la fête nationale

No Gravatar

En suivant un lien vers une vidéo sur Youku, j’ai vu que le site avait changé de design pour fêter les 60 ans de la Chine communiste, un peu comme ça avait été le cas l’année dernière pour les Jeux Olympique.

Design de Youku pour les 60 ans de la Chine communiste

Design de Youku pour les 60 ans de la Chine communiste

Le ministère de la propagande l’information y est sûrement pour quelque chose… En tout cas c’est tout le web chinois s’est vêtu de rouge pour l’occasion.

C’est plus sobre du côté de Tudou, le concurrent de Youku :

Design de Tudou pour les 60 ans de la Chine communiste

Tudou

Les 2 grands portails du net chinois Sina et Sohu sont eux aussi tout en rouge :

Design de Sina pour les 60 ans de la Chine communiste

Sina

Design de Sohu pour les 60 ans de la Chine communiste

Sohu

Et même le Facebook chinois, Kaixin a changé sa bannière :

Design de Kaixin pour les 60 ans de la Chine communiste

Kaixin

Qu’est-ce que vous en pensez ?

3

Octobre en famille

No Gravatar

Lundi 28 septembre, mes parents atterriront à l’aéroport de Pékin pour 2 semaines de voyage. C’est la première fois qu’ils mettront les pieds en Chine, mon père prendra même l’avion pour la première fois.

Je suis bien sûr très heureux de les revoir, un an après mon dernier retour en France. J’ai hâte de leur faire découvrir la Chine et de savoir ce qu’ils en pensent. Je suis très curieux de voir leur réaction face à cette autre culture : paysage, nourriture, histoire, langue, habitude, population, etc. Il y a tant de différences à appréhender.

Voici un rapide programme du voyage:

  1. 28 septembre au 2 octobre : visite de Pékin
    • Petit hôtel tranquille dans les hutongs
    • Grande Muraille
    • Cité interdite
    • Village olympique
    • Parade militaire du 1 octobre (ou pas ;-) )
    • Plus gros feu d’artifice de toute leur vie (1 octobre au soir pour les 60 ans de la République populaire)
    • Temple du ciel ou Palais d’été
  2. 3 octobre au 8 octobre : voyage au Yunnan
    • Kunming
    • Dali
    • Lijiang (déjà visité ici)
    • Gorges du Saut du Tigre (déjà visité ici)
    • Monts du Dragon de Jade si on a le temps et l’envie
  3. 9 octobre au 12 octobre : fin de l’aventure à Shanghai

Pendant ces 2 semaines ce sera silence radio sur le blog. A mon retour, j’aurais tout un tas de choses à raconter et pas mal de photos à vous montrer.

4

WordPress et overblog de nouveau accessibles depuis la Chine

No Gravatar

Depuis aujourd’hui les blogs hébergés sur les plateformes WordPress et overblog sont de nouveau accessibles depuis la Chine ! C’est une très bonne nouvelle bien qu’assez surprenante car la 60ème fête nationale chinoise aura lieu le 1er octobre et on attend plutôt l’effet inverse à une semaine des festivités. Il ne reste plus qu’à espérer que ça dure. Blogspot quand à lui est toujours bloqué.

On profitera de l’occasion pour visiter le blog de gaylor sur overblog : Made in Laowai

3

Waiting de Ha Jin adapté au cinéma

No Gravatar

Waiting, le très bon roman de Ha Jin, devrait être adapté au cinéma cette année avec notamment Takeshi Kaneshiro dans le rôle de Lin Kong et Zhang Ziyi dans le rôle de Manna Wu.

J’avais beaucoup apprécié cette histoire d’un docteur chinois qui, après être tombé amoureux d’une infirmière, rentre chaque année dans sa campagne pour tenter de divorcer avec sa femme.

Il y a quelques semaines, on apprenait la future adaptation de Wolf Totem par Jean-Jacques Annaud. Espérons que ces deux films soient aussi bons que les livres desquels ils sont tirés.

2

Sophie’s Revenge (2009)

No Gravatar

Sophie’s Revenge (非常完美 – La revanche de Sophie) c’est le dernier film de Zhang Ziyi. C’est la première comédie romantique de l’actrice et aussi la première fois qu’elle travaille comme producteur sur un film. Notez aussi que le budget de Sophie’s Revenge est estimé à 5 millions d’euros, ce qui est énorme pour une comédie en Chine.

Synopsis

L’histoire se passe à Taiwan. Sophie (Zhang Ziyi) est une jeune dessinatrice qui vient de rompre avec son fiancé Jeff. Elle est d’autant plus triste que ce dernier l’a quittée pour rejoindre Joanna (Fan Bingbing), une actrice aussi belle que célèbre.

Mais Sophie ne compte pas en rester là. Avec l’aide de Gordon, un jeune homme qu’elle vient de rencontrer par hasard, elle va enchaîner les plans farfelus pour récupérer son fiancé.

Affiche

Sophie's revenge

Sophie’s Revenge

Agréable mais prévisible

Graphiquement, le film est très agréable. De temps à autres, des animations 3D ou des bouts de dessins animés se mêlent aux images. C’est bien rendu et ça donne un petit quelque chose de spécial à cette comédie.

Zhang Ziyi joue très bien son rôle de jeune fille un peu rêveuse et un peu folle qui imagine tout un tas de scénarios pour récupérer son petit ami. Le style du personnage est complètement à l’opposé de ses précédents rôles et pourtant elle a l’air très à l’aise.

Après, le film reste une comédie romantique (pas forcément mon truc), c’est-à-dire que l’intrigue est ultra prévisible. On sait dès les premiers instants comment ça va se terminer l’histoire et on peut facilement deviner la fin de chaque plan mis au point par Sophie au moment même où celui-ci commence. Mais le film se laisse tout de même regarder, probablement parce qu’il y a nettement moins de situations grotesques que dans la majeure partie des comédies romantiques asiatiques.

Comme ce n’est pas vraiment mon genre de film, je ne vous inciterai ni ne vous déconseillerai de le voir. Par contre, si vous le regardez, dîtes-moi ce que vous en pensez !

0

Overheard (2009)

No Gravatar

Overheard (窃听风云 – qie ting feng yun) est le tout dernier film policier hongkongais de Felix Chong et Alan Mak. On y retrouve le toujours excellent Ching Wan Lau (Mong Bat Liu, Mad Detective, etc).

Synopsis

Une équipe de police spécialisée met sur écoute Feng Hua International, une grande entreprise hongkongaise soupçonnée de manipulations financières.

Un soir, deux des membres de l’équipe surprennent une conversation où le patron de l’entreprise explique que le cours de l’action Feng Hua International devrait grimper vertigineusement. Ayant tous les deux besoin d’argent, les deux flics ne retranscrivent pas l’intégralité de la conversation et décident d’investir toutes leurs économies.

Leur chef d’équipe, se doutant de quelque chose, finit par les démasquer mais décide de les couvrir. A l’ouverture de la bourse, le cours de l’action s’envole comme prévu, tellement que les enchères sont stoppées. Craignant que la chute soit plus vertigineuse encore, les trois flics élaborent un plan pour sortir de cette situation délicate.

Affiche

Overheard

Overheard

Mon avis

Dans son genre, Overheard est un très bon film. Il ya du suspens de l’action, des rebondissements, bref tout ce que l’on cherche dans un bon policier hongkongais. Et puis ça me fait plaisir de revoir Ching Wan Lau parce que j’adore cet acteur. Je trouve qu’avec l’âge, il joue de mieux en mieux.

L’intrigue est bien ficelée, on est très vite absorbé par l’ambiance du film et son côté espionnage. Contrairement à pas mal d’autres films hongkongais, on a pas affaire ici à des flics pourris qui travaillent pour la mafia, mais à des hommes qui décident de cacher des preuves et de les utiliser à des fins personnelles.

Malheureusement, alors que l’intrigue sort des sentiers battus dans la première moitié du film, elle y revient à grand pas dans la seconde. C’est plutôt dommage. On retrouve les grands classiques : assassinat, vengeance, mafia, etc.

Malgré une petite déception quant à l’intrigue, Overheard reste un bon film à vous procurer chez votre marchand de DVD pirates préféré !

4

Ip Man (2008)

No Gravatar

Ip Man est un film semi-autobiographique de Wilson Yip qui raconte l’histoire du maître de Bruce Lee. Le personnage principal est joué par l’excellent Donnie Yen.

Synopsis

Dans les années 30, la ville de Foshan dans le Guandong (province de Canton, sud de la Chine) est célèbre dans toute la Chine pour ses écoles d’arts martiaux. On vient de tout le pays pour rejoindre les clubs de la ville ou pour y affronter les grand maîtres qui y enseignent.

Malgré sa discrétion, Ip Man est reconnu dans toute la ville comme un expert de Kun Fu de type Wing Chun. Il vit un vie tranquille dans une grande et belle maison avec sa femme et son fils.

En 1937, l’armée impériale japonaise envahit la ville. La maison de Ip Man est réquisitionnée et sa famille est forcée s’installer dans une petite maison insalubre. Ip Man est alors obligé de trouver un travail pour nourrir sa famille. Il est embauché dans une mine de charbon quand le Colonel Miura, passionné de Karaté, commence à organiser des tournois d’arts martiaux entre japonais et chinois. Lorsqu’un de ses amis est porté disparu, il se décide à participer aux combats…

Affiche

Ip Man

Ip Man (2008)

Un très bon film de Kun Fu

Pas aussi kitch que les films de Kun Fu des années 80-90 et pas aussi rocambolesque que les films de Jackie Chan, Ip Man est très divertissant et l’action est bien filmée. Les acteurs ne volent pas dans les airs en donnant une dizaines de coups de pieds consécutifs, c’est réaliste et bien mis en scène. Donnie Yen joue son rôle de modeste maître en arts martiaux à merveille et rien que pour ça le film vaut le détour. Après j’ai quand même trouvé que l’enchaînement des différentes parties du film étaient un peu décousues et on voit bien que les décors sont un poil faux au début de l’histoire.

Combat

Scène de combat

Sans être époustouflant, Ip Man est un bon film, les scènes d’action sont très bien rendues et l’on ne s’ennuie pas.

4

Prisoner of the State – Zhao Ziyang

No Gravatar

Prisoner of the State, c’est le journal secret tenu par Zhao Ziyang (赵紫阳), Premier Ministre chinois de 1980 à 1987 et Secrétaire Général du Parti communiste de 1987 à 1989.

En 1989, il s’oppose à l’usage de la force contre les étudiants qui occupent la place Tian An Men. Il est ensuite révoqué de ses fonctions et assigné à résidence surveillée jusqu’à la fin de sa vie en 2005. C’est pendant ces années qu’il enregistre ses mémoires sur cassettes audio. Le livre, traduit et édité par Bao Pu, Renee Chiang et Adi Ignatius, est parru en mai 2009. Il est bien entendu interdit en Chine.

Journal secret ?

L’histoire de ce journal est elle aussi intéressante. A la mort de Zhao Ziyang, ses proches ont retrouvé les cassettes audio cachée parmi les affaires de son petit fils. Ils ont réussi à les récupérer et à les faire sortir du pays malgré la surveillance étroite de leur famille.

Prisoner of the State

Prisoner of the State

Eviter le massacre

La première partie du livre raconte comment Zhao Ziyang essaye coûte que coûte d’éviter l’usage de la force contre les étudiants. Il propose à de nombreuses reprises aux autres dirigeants, et notamment à Deng Xiaoping, de communiquer avec les manifestants et d’entendre leurs requêtes dans le but de calmer le mouvement et de trouver une issue. Mais il ne convainc pas. Deng Xiaoping, qui avait décrit le mouvement de façon très dure dans la presse, refuse de revoir son jugement pour apaiser les étudiants. Pour Zhao Ziyang, c’est Deng Xiaoping le responsable.

Zhao et les réformes

La plus grande partie du livre met l’accent sur la période 80-87 où Zhao est chargé de mettre en place les réformes économiques qui sortiront la Chine de la crise où elle se trouve quelques années à peine après la fin de la Révolution Culturelle. L’application des réformes économiques est une lutte infernale contre les conservateurs qui tentent de s’y opposer, les Anciens du Parti qui sont très influents et les cadres locaux qui veulent garder leur pouvoir.

Zhao raconte comment sa mentalité évolue à mesure qu’il se bat pour réformer. Il finit par comprendre que les réformes économiques doivent être accompagnées de réformes politiques.

Le Parti vu de l’intérieur

A mon avis, cette vision de l’intérieur du pouvoir chinois est presque plus intéressante que l’analyse des événements de Tian An Men. On en apprend beaucoup sur le fonctionnement du Parti communiste et l’organisation de la communication entre les principaux dirigeants.

Même si la hiérarchie est définie de façon claire, l’influence des Anciens est telle qu’aller contre leur volonté est synonyme de suicide; coups bas, clans et attaques personnelles sont nombreux.

Une autre chose qui m’a particulièrement intéressé c’est l’importance portée à l’idéologie et aux concepts au sein du Parti. Par exemple, Zhao explique que pour faire passer les réformes il décrit la Chine comme « dans une phase initiale du communisme », sous-entendant que le modèle communiste pouvait être assoupli pour répondre aux besoins du pays. En occident, on ne serait pas passé par quatre chemins.

Petits moins

Le livre est tout à fait passionnant, cependant j’aurais aimé y voir 2 petites choses en plus.

D’abord, Zhao donne son avis sur le chemin que devrait suivre la Chine à l’avenir mais il ne donne pas son avis sur l’évolution du pays après 1992, ça aurait pu être intéressant.

Et enfin, je trouve que la préface et l’épilogue ne sont pas très élaborés. J’aurais aimé lire une analyse de l’après 89 ou une étude de l’impact de ce qu’a fait Zhao Ziyang à la tête de la Chine sur sa situation actuelle.

5

Pas loin de Shanghai, visitez Zhujiajiao

No Gravatar

Le weekend dernier j’ai passé une journée tranquille dans la petite ville d’eau de Zhujiajiao au sud de Shanghai.

Zhujiajiao (朱家角) est une ville d’eau typique des alentours de Shanghai avec ses petites maisons blanches aux toits typiquement chinois, ses ruelles exiguës et ses canaux au bord desquels il fait bon se promener.

Comment y aller ?

Pour s’y rendre depuis Shanghai, rien de plus simple. Il y a des bus qui partent toutes les demi-heures de la station de Pu’An Road (普安路), une rue au sud du Shanghai Museum et juste à côté du Baby Face. Le trajet prend entre 40 minutes et 1 heure en fonction du trafic et ne coûte que 12 yuans. Le dernier bus pour rentrer à Shanghai part à 21 heures. Pour les plus pressés, la course en taxi revient à 150 yuans.

Entrée de la vieille ville

Contrairement à Xitang, l’entrée de la vieille ville est gratuite. Il y a bien un guichet mais c’est pour acheter des tickets pour un tour en barque dans les canaux.

Les premiers pas dans le village se font dans de petites ruelles bordées de magasins pour touristes vendant tout et n’importe quoi. Le mieux est de ne pas trop s’attarder, car il y a plus intéressant à voir.

Entrée de la vieille ville - Zhujiajiao

Entrée de la vieille ville

Derrière les commerces

En s’éloignant un peu des commerces, les ruelles deviennent plus tranquilles. On ralentit le pas et on regarde à droit à gauche. Certaines petites maisons blanches ont l’air bien agréables.

Ruelle - Zhujiajiao

Ruelle plus tranquille

Le long des canaux sont installées de petites tables. On peut s’y arrêter pour manger, boire un thé ou une bière fraîche.

En remontant le canal depuis l’entrée, on finit par arriver au bout du village. De l’autre côté de la route toute neuve se trouve un très beau lac. Si la vieille ville est très fréquenté, le lac lui est quasiment désert. On y croise que quelques chinois qui se promènent tranquillement. Même s’il est écrit qu’il est interdit de se baigner, on peut se jeter à l’eau sans aucun problème, il suffit d’avoir pensé à prendre son maillot de bain.

Fin de journée en terrasse

Et après une journée bien remplie, rien de plus agréable que de se poser au bord des canaux, dans un des quelques bars du village, de siroter une bière bien fraiche. Le temps se radoucit, on entend presque aucun bruit et la nuit commence à tomber.

Soirée au bord du canal - Zhujiajiao

A la tombée de la nuit

Zhujiajiao est donc un endroit parfait pour échapper à l’agitation shanghaienne. Quand on y met les pieds on ne veut plus en repartir. Il est d’ailleurs possible de passer la nuit dans une auberge pour en profiter à fond.

Retrouvez les autres photos ici.

0

Le Monde annonce les « 50″ ans de la Chine

No Gravatar

Les journalistes du Monde ont un peu du mal en calcul mental, ils annoncent dans l’article suivant que la Chine va fêter ses 50 ans en octobre prochain :

Répétition spectaculaire à quelques jours des 50 ans de la République populaire de Chine

Les célébrations qui doivent accompagner la célébration de la fête nationale chinoise, marquant ce 1er octobre les cinquante ans de la République populaire, seront spectaculaires, théâtrales et lyriques.

La Chine communiste de Mao a été fondée le 1er octobre 1949. Je vous laisse faire le calcul.

Page 1 sur 212